Chenille processionnaire

En France , on recense deux types de chenilles processionnaires : la processionnaire du chêne et la processionnaire du pin. La chenille est la larve du papillon.

Quelle différence entre chenille du pin et chenille du chêne ? 

La principale différence est sur la nature de l’arbre occupé, l’une préfère le pin l’autre le chêne. Mais chaque espèce a un mode de fonctionnement particulier. En synthèses, quelques informations :

  • La chenille processionnaire du pin : Les premières chenilles apparaissent dès le mois d’octobre. Elles quittent leur nid vers mars- avril pour entamer leur descente vers le sol. Ce mécanisme, appelée procession, leur permet de s’enfouir à quelques centimètres de profondeur. C’est au cours de l’été qu’elles se transforment en nymphe puis en papillon.
  • La chenille processionnaire du chêne : Les œufs éclosent vers mars- avril. La chenille se déplace en fin de journée et la nuit en procession sur les feuilles pour se nourrir. Vers le mois de juin- juillet, les chenilles fabriquent leur nid au niveau du tronc et des branches les plus solides. Ce nid renfermera les chrysalides qui se métamorphoseront en papillon en août. Les papillons vont ensuite s’accoupler, pondre des œufs et donner naissance à de nouvelles chenilles urticantes.

Quels risques pour notre environnement? 

Le risque engendré est principalement sanitaire par les nuisances engendrées sur l’homme, les animaux et les arbres occupés. En effet, se sentant en danger, la chenille projette en l’air de minuscules poils très urticants touchant ainsi les hommes et les animaux et pouvant donner lieu à des allergies, troubles respiratoires…

En parallèle, les arbres infectés sont fragilisés par une diminution de leur volume de bois, un risque accru de développer une infection par des champignons. Ils peuvent également subir une défoliation (perte totale ou partielle des feuilles).

Quelles solutions mettre en place ?

Des solutions préventives et curatives peuvent être mises en place.

Ainsi pour éviter l’apparition de chenilles, Hapimen vous proposera la mise en place de pièges à phéromone visant à capturer les mâles. Il est également possible d’installer des nichoirs à mésange.

Si vous constatez la présence de chenilles, deux solutions pourront être mises en place : l’échenillage et la mise en place d’écopièges. L’échenillage consiste à couper les branches qui présentent un nid afin de le retirer. Le second système l’écopiège consiste à mettre en place un dispositif permettant de piéger les chenilles quand elles descendent de l’arbre en procession.

HAPIMEN vous accompagne pour la mise en place du dispositif adapté à votre problématique et à votre environnement.

Vous avez un projet, une demande ou simplement besoin de renseignements ? Ecrivez nous via nos formulaires de contact.  

Nid de chenilles

nid processionnaire

Chenille du pin

Chenille Processionnaire

Chenille du chêne

blank

Si vous avez en contact avec les poils urticants d’une chenille ou avec une chenille, il est fortement recommandé :

  • de se rincer et de retirer ses vêtements pour enlever les poils urticants,
  • de ne pas frotter les zones touchées,
  • en cas de doutes ou de gênes associées aux blessures, il faut consulter un médecin.

Cliquez pour découvrir un domaine précis